Dutch National Library gives full access to in copyright material | OpenGLAM

The National Library of the Netherlands has made over the last years some great digitisation efforts. Amongst others, they have published their medieval manuscript collection and made their newspaper archive available under an open license. To make this material available they have to overcome many copyright issues. Their huge collection of material is created by many different authors. It can take years to track all the inheritors to ask for permission. For that reason they have experimented with an ‘opt-out’ model where they asked authors or inheritors to contact them when they did not want something to be published.

Dutch National Library gives full access to in copyright material | OpenGLAM.

Metrics matter: Open Images releases media usage metrics | OpenGLAM

Open Images, a Netherlands based initiative that provides an “open media platform that offers online access to audiovisual archive material to stimulate creative reuse,” has released theirfirst metrics report about the usage and dissemination of their media materials. This is part of an initiative, which grew out of the OpenGLAM workshop at OKFest 2012, being led by Sound and Vision and Kennisland, to analyze Open Culture Data usage.

viaMetrics matter: Open Images releases media usage metrics | OpenGLAM.

Exploiter les données en Open Data : encore un doux rêve… | Les petites cases

Le temps et le courage me manquent pour alimenter sérieusement ce blog. Si, aujourd’hui, je sors de mon silence, c’est pour pousser une énorme coup de gueule. Alors qu’on nous bassine tous les jours avec l’Open Data et ses promesses tant citoyennes qu’économiques, je constate tous les jours un peu plus le chemin encore gigantesque à parcourir pour exploiter professionnellement et sur le long terme un ensemble de données (dataset) mis à disposition sur data.gouv.fr ou tout autre site équivalent.

Un billet à lire et à partager !

viaExploiter les données en Open Data : encore un doux rêve… | Les petites cases.

4.0 draft 3 published – final comment period underway – Creative Commons

Diane Peters, February 14th, 2013

“… Civile”

“… Civile” / umjanedoan / CC BY

It’s a fitting start to CC’s second decade as a license steward that we are publishing for comment the third and final draft of version 4.0.

This draft has been long in the making, but we think it’s all the better for the extended discussion and drafting period, and therefore that much closer to finalization and realizing its full potential as an international license suite.

4.0 draft 3 published – final comment period underway – Creative Commons.

via4.0 draft 3 published – final comment period underway – Creative Commons.

- S.I.Lex -

La polémique en cours sur les accords de partenariats conclus par la BnF avec des sociétés privées pour la numérisation de ses fonds rebondit à nouveau, pour entrer cette fois en collision avec un autre dossier brûlant dans lequel l’établissement est impliqué : la numérisation des livres indisponibles du XXème siècle.

Un document interne publié vendredi par Actualitté dévoile en effet que la BnF s’apprête à utiliser ses propres chaînes pour numériser les 10 000 premiers ouvrages indisponibles. Or ce marché de numérisation, passé auprès des sociétés Jouve-Safig-Diadéis, n’avait pas à l’origine été conçu pour accueillir de tels ouvrages, mais bien des livres du domaine public, afin qu’ils soient rendus accessibles en ligne via Gallica, sa bibliothèque numérique.

En page 3, le document indique qu’ : « En 2013, les 10 000 premiers indisponibles seront numérisés dans le cadre du marché de numérisation d’imprimés en cours (prestataire Jouve/Numen). »

View original post 1 084 mots de plus

- S.I.Lex -

Il y a quelques jours, Rue89 a publié un entretien avec Bernard Stiegler, directeur de l’IRI (Institut de Recherche et d’Innovation), intitulé « Nous entrons dans l’ère du travail contributif« . Ce texte est particulièrement intéressant dans la manière dont il jette des ponts entre les transformations du monde du travail, sous l’effet du développement des pratiques collaboratives ; le modèle de l’Open Source et des logiciels libres appliqués à d’autres secteurs de l’économie ; la place croissante des travailleurs indépendants et le rôle concomitant des espaces de co-working et d’innovation (FabLabs, HackerSpaces, etc) ou encore la mutation des simples consommateurs en contributeurs actifs.

L’interview contient un passage particulièrement intéressant concernant la place des amateurs dans cette nouvelle économie du travail contributif et l’idée qu’il conviendrait de les rémunérer :

 

View original post 1 982 mots de plus