Why the German Digital Library should learn from Europeana | OpenGLAM

Si Europeana a récemment publié la totalité des métadonnées sous licence CC0 domaine public , cela ne semble malheureusement pas être le cas pour ce projet. Les droits restent ici « réservés ». En conséquence, la réutilisation des données semble très difficile.

En savoir plus : Why the German Digital Library should learn from Europeana | OpenGLAM.

Launch of the DDB. Jill Cousins, Hermann Parzinger, Elke Harjes-Ecker, Matthias Harbort (from left to right) – Photo: Julia Hoppen

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s